2021
Alias MEDIATION S.A.R.L-S, accompagne sur mesure la réalisation pérenne  de notre plein potentiel.
Pratiquez-vous l'art du contrôle ou l'art de la maîtrise ?

Une confusion est souvent exprimée entre la notion de contrôle et de maîtrise alors que la composition élémentaire est de nature différente voire opposée.

Il est toujours bon d'être pleinement conscient de ce que l'on sème pour être pleinement présent à ce que l'on récolte.

Rappelons-nous que dans tous éléments, il y a deux faces d'une même pièce ; un coté ombre et lumière. La différence fondamentale entre contrôle et maitrise, c'est que le contrôle la plupart du temps prend sa source sur un schéma fonctionnel conditionné basé sur la peur et la maîtrise prend sa source sur un schéma fonctionnel basé sur le cœur.

Nous avons été programmés à des niveaux différents dans la portée puissante du contrôle et de la vérification par l'adoption de comportement du devoir répondre aux regards extérieurs à soi pour satisfaire le désir d'une autorité extérieure. Un détournement de notre nature véritable par la construction de rôle et de masque sociaux d'apparence pour répondre à une représentation ou une forme d'apparence. Une représentation individuelle d'image identitaire personnifiée façonnée à des normes sociales, culturelles, sociétales et familiales, issue de la mesure et de la comparaison à une "normalité d'une production de masse".

L'étymologie du mot contrôler vient du moyen français contrerole « registre tenu en double pour vérifier le premier.  » et maîtriser est dérivé de « maîtrise », lui-même dérivé de "maitre", soumettre à son autorité.

Apprendre à lâcher le contrôle pour atteindre la maîtrise, c'est s'autoriser à entrer dans un processus de métamorphose (mets-à-mort-faux-ose) libératoire pour restaurer notre souveraineté intérieure véritable, par l'amour inconditionnel à soi, à la vie, au vivant dans notre expression authentique en cohérence et cohésion intégrale avec la conscience du cœur. Un parcours d'auto-accompagnement pour renforcer, consolider et stabiliser la foi, confiance, l'expression, l'affirmation et l'acceptation de soi en étant unis à la vie.

Exprimer sa volonté à travers des choix et des décisions pour répondre à des peurs, c'est donner son pouvoir à la manifestation de ses mêmes peurs conscientes et inconscientes et à quelque chose extérieure à soi. Se focaliser sur ce qui devrait ou ce que l'on voudrait qu'il soit dans la lecture limitée de notre expérience et de ce que nous savons est le dialogue de notre programmation mentale.

Quand nous croyons vouloir ou pouvoir contrôler quelque chose d'extérieur à soi nous cultivons, nourrissons et façonnons une information qui se matérialise par la construction de force d'opposition à soi ; une forme d'auto-sabotage ou d'autocensure ou encore d'autolimitation, face à ce que l'on redoute ou à ce que nous voulons éviter. Le contrôle résulte de croyance que nous sommes séparés de la vie et s'oppose donc à  la maîtrise.

Exercer une autorité sur quelque chose ou quelqu'un, c'est imposer sa propre autorité à ses propres limites au frontière du connu, de l'éprouvé et de l'expérimenté dans une histoire singulière vécues passées.

Un esprit en mode de fermeture qui veut revivre de façon répétitive une programmation fonctionnelle automatique pour rester dans des habitudes, des conditionnements et des convictions personnelles révolues dans la perspective de s'opposer et lutter envers toutes formes de changement ou de maturation.

Dans une histoire familière d'apparence confortable et l'impression de pouvoir contrôler le flux puissant des éléments de la vie dans sa dimension cérébrale, une énergie puissante subtile sous-jacente se met en mouvement dynamique pour maintenir des équilibres vitaux de notre essence source incarnées.

 « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point »

                                                                                                                                        Blaise Pascal 

Une orchestration menée et gérée à la baguette d'un système en rétention, répression  et expression excessive pour prouver son existence sans tenir compte de sa reliance à un ensemble de système unifié vivant en totale interdépendance.

Une logique de fonctionnement qui nous coupe peu à peu, si on n'y prend pas garde de notre Humanité, spontanéité et authenticité en ligotant l'expression de notre conscience émotionnelle en reliance à la puissance du cœur et notre raison d'être, pour la stocker et s'accumuler à l'intérieur de soi.

En prenant le pouvoir sur ce qui nous entoure et en essayant d'imposer sa vision nous sommes dans une emprise dégénérative d'attachement et d'emprisonnement qui lève des flux puissants profonds plus grand que soi en parallèle, en nous maintenant dans une approche illusoire seulement pour un temps, d'être maître du monde par l'influence extérieure, jusqu'à l'apparition de l'opération d'union de ses parallèles contradictoires et d'oppositions par une redirection inattendue naturelle non contrôlée, dans le but de revenir vers une réalité destinée et innée d'apprentissage, d'initiation, de sagesse et de valorisation dans un timing soudain synchronique opportun.

Au moment ou la force du flux vitale s'étouffe par un attachement excessif de toutes formes, un élan de survie instinctif de régénérescence et de rééquilibrage va s'activer en soi, par la mise en mouvement d'un déclencheur inflammatoire de tout ordre, pour pouvoir libérer le trop plein des tensions, en submergeant la raison, la logique et le rationnel à travers des phénomènes tangibles et intangibles.

Une reprise de pouvoir par notre intelligence cellulaire et du corps organique, malmené par les effets de dureté et de rigidité de notre esprit envers nous-même, en mettant toutes les fonctionnalités de notre intellect basées sur la réflexion, la logique, la mesure et l'analyse hors service et hors de notre contrôle.

Dans le monde symbolique objectif et subtil, le pouvoir du surfeur sur la vague lui vient d'un travail d'équilibre, de la confiance avec lui-même dans l'unicité et la combinaison des éléments qui l'entoure, en vivant l'instant présent dans le jeu du partage de l'unité de tout, la fluidité,  souplesse, adaptabilité, épanouissement et discernement. Chercher à contrôler la vague, c'est être et agir dans la démesure des sens contraire dépourvue d'énergie d'amour, de joie, d'accueil et d'acceptation de la sensation et du ressenti, limitant le déploiement de toutes possibilités de jouir du vivant et de l'apprentissage au renouvellement régénératif en soi et autour de soi.

Choisir et décider de se réapproprier la connaissance véritable de ses émotions, douleurs, souffrances, blessures conscientes et inconscientes par la compréhension de soi dans son entièreté et pleine conscience est une déclaration d'amour à notre existence et une célébration au capital vivant. 
Une volonté d'une mise en lumière de nos capacités immatérielles puissantes par l'acquisition de la connaissance par l'expérience inexpérimentée et inconnue ; une information fertile façonnée par la voix de la connaissance du cœur qui ne peut être expérimentée et appréhendée par une information extérieure à soi.

Ainsi, choisir d'être dans la maîtrise de soi par l'écoute de sa sagesse et connaissance intérieure permet de découvrir des potentialités inexplorées, en traversant nos peurs et vulnérabilités à travers un chemin balisé dans le champ de tous les possibles, tout en étant à la fois acteur et réalisateur de son existence dans la responsabilité globale de ses impacts.


Une force motrice libératoire des mémoires, des images et des schémas dysfonctionnels, qui nous guide dans le passage de notre évolution constructrice vers notre vocation racinaire.

 

Les épreuves de la vie sont porteuses de preuves cachées de nos capacités intrinsèques illimitées à retrouver. Nous sommes à la hauteur intrinsèquement pour répondre haut la main aux défis qui se présentent sur notre chemin pour vivre, vibrer, s'épanouir et expérimenter l'intention de notre vocation véritable par la prise de conscience de nos qualités, capacités, perceptions, compétences, nos dons, nos talents et de notre valeur dans son ensemble dans l'optique de pouvoir les offrir au service de tous.


 
 


Dés lors à la lumière du décryptage du contrôle et de la maîtrise, quel art croyiez-vous pratiquer ?

Auriez-vous envie de changer de pratique pour vibrer la joie de vivre et mettre au monde votre singularité ?

Envie de mettre une impulsion fondamentale dans votre projet prioritaire ?

Odoo • Texte et Image
C'est quoi au juste l'approche holistique ?